La fête de la St Jean

Fete de la st JeanLa fête de la St Jean est une coutume ancestrale célébrée un peu partout.

Lors de la fête de la St Jean, on dresse un bûcher dont le concept remonte à la plus haute antiquité. Ses flammes sont une célébration de la lumière qui, en cette époque du solstice d’été, nous donne les plus longues journées de l’année.

Au temps de Clovis (fin du Ve siècle), on célébrait la naissance de Saint Jean Baptiste, celui qui a baptisé le Christ qui sera « la lumière du monde » … d’où le lien le plus évident avec le solstice d’été et le feu de joie.

Plus près de nous, quand les buronniers étaient nombreux autour de Mailhebiau, une fête marquait la fin juin et le solstice d’été : c’était la Saint-Jean (Baptiste). Dans la journée, les bergers rassemblaient des « ramas » grosses branches feuillues de fayard.
La plus touffue était fixée à l’extrémité d’une longue perche, un bûcher était dressé autour. Ce jour-là gerle et ferrats (cuve et seaux) restaient au mazuc : pas de traite l’après-midi et les veaux avaient quartier libre.

À la nuit tombée, on allumait le feu et l’on dansait sur la glèbe au son de l’accordéon diatonique au rythme de grelots fixés autour des chevilles du musicien. Ce soir-là le menu avait été un peu amélioré et pour une fois « lou barral »( le petit tonneau) ne faisait pas défaut.

C’est cette fête que l’association Aubrac Sud Lozère a voulu perpétuer  au Col de Bonnecombe.

Chaque année, Aubrac Sud Lozère organise la fête de la St Jean le samedi le plus proche du 24 juin, Saint Jean-Baptiste sur notre calendrier.

A cette occasion, en soirée un repas est servi et à la tombée de la nuit nous allumons le bûcher autour duquel tout le monde peut se réchauffer et apprécier (faute de « barral ») le vin chaud servi à 1350 m d’altitude.