Géologie du site de Bonnecombe

Le site de Bonnecombe se trouve à la confluence de trois ensembles géologiques caractérisés par la présence de basalte, gneiss et granite. La présence de ces trois roches témoignent des anciennes activités volcaniques et épisodes glaciaires…

Le basalte

La création du plateau basaltique sur l’Aubrac résulte d’un long épisode volcanique essentiellement effusif. L’écoulement des laves a peu à peu atténué le relief pour donner aujourd’hui un plateau plus ou moins arrondi. Des traces de ce basalte sont encore observables sous la forme « d’orgue » à la cascade du Déroc, dans le ruisseau des Plèches et à la cascade du Saltou.

Au pied de la cascade du Deroc Au pied de la cascade du Deroc
Au pied de la cascade du Déroc

Le granite

Durant l’ère quaternaire, le site a été érodé par les périodes glaciaires successives laissant derrière elles des blocs erratiques et moraines glaciaires. Ainsi la couverture basaltique réduit au profit du socle primaire granitique (roche cristallisée) qui domine aujourd’hui le Col de Bonnecombe.

Le gneiss

Roche métamorphique, le gneiss provient d’une déformation du granite (conséquences des variations de température et de pression). Ces roches sont reconnaissables par leur structure en couches et feuillets facilement observables.

Ainsi, la combinaison d’une géologie complexe et d’un climat rude a fait du site de Bonnecombe un site riche en habitats. En effet, l’érosion de la couverture a permis par exemple, la naissance de petites mares qui ont évolué par la suite en tourbières, zones humides particulièrement riches.

Étudiants de la Licence professionnelle « Imagerie Nature et Création Multimédia » LEGTA de la Lozère – Saint Chély D’Apcher